PROJECT DESCRIPTION

GalileoRECOUVREMENT DE L’ANHYDRIDE CARBONIQUE DE FERMENTATION
La science et l’art au service de l’ambiante.

L’anhydride carbonique de fermentation.
Dans le cours du procès de fermentation alcoolique ils se développent quantités énormes d’anhydride carbonique. Pour avoir une idée des quantités en jeu bâts penser que pour chaque litre de vin produit ils sont causés 50 litres d’anhydride carbonique. Tout ce gaz produit vient disparu dans l’atmosphère avec évident dommage écologique. Il faut considérer en outre que le dommage n’est pas seulement écologique. L’anhydride carbonique est un gaz notoirement cher et largement utilisé en procès productifs différents. Il résulte donc évident que sa dispersion en atmosphère comporte une dispersion de ressources économiques aussi.

L’utilisation de l’anhydride carbonique en oenologie.

Les modernes techniques oenologiques sont en train d’orienter toujours vers un grand usage d’anhydride carbonique. Le pressage en atmosphère inerte, l’inertage des réservoirs, les phases d’embouteillage et les pratiques modernes de macération des vins rouges sont exemple d’usage diffuse et dispendieuse d’anhydride carbonique en cave.

Maintenant est possible de récupérer l’anhydride carbonique de fermentation.

Le système pour le recouvrement de la CO2 développés par ENOMET permet de récupérer et réutiliser le gaz directement en cave.

Facile à gérer.
– Le système est totalement automatique.
– L’installation peut être effectuée directement par le Client.
– Installations de chaque dimension peuvent être réalisées.
– L’installation s’adapte à quelconque système de vinification.

Avantages opérationnels et économiques.
– Gaz disponible pour effectuer toutes les pratiques de vinification en atmosphère inerte.
– Réemploi du gaz produit sans augmentation de la quantité déchargée en atmosphère.
– Disponibilité de gaz au coût zéro.
– Possibilité éventuelle de vendre le gaz produit.